Claude Guéant : « toutes les civilisations ne se valent pas »

Claude Guéant : « toutes les civilisations ne se valent pas »

A croire que Claude Guéant veut draguer les électeurs du Front national. Le ministre de l’Intérieur a tenu samedi 4 fevrier, à l’Assemblée nationale, des propos extrêmement limites lors d’une rencontre entre des élus UMP et l’UNI, syndicat étudiant proche de la droite radicale. Une sortie médiatique controversée qui suscite l’indignation de beaucoup.

Il aura suffit de deux phrases : « Nous devons protéger notre civilisation». Aussi : « Contrairement aux socialistes, je pense que toutes les civilisations ne se valent pas » pour que le monde politique se mette en ébullition. Ces deux propos appartiennent à un seul homme : Claude Guéant, ministre de l’Intérieur,  à l’occasion d’une rencontre entre des élus UMP et l’UNI, syndicat étudiant proche de la droite dite radicale.

Précisément, les propos tenus par le ministre de l’Intérieur : «Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’Humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique». «En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation», a conclu le ministre de l’Intérieur.

Des propos rapportés par Tristan Maupoil, rédacteur en chef à Fréquence ESJ, la radio de l’ESJ Paris et également rédacteur dans ces colonnes. Mais quand il s’agit de partager l’information, le jeune journaliste ne s’arrête pas là et enfonce le clou sur Twitter : « @Tristan_Maupoil Eric Raoult au congrès de l’UNI : Ce que j’ai appris à l’Uni, c’est que quand on se fait casser une dent, on répond en cassant la gueule…»

L’UMP de Claude Guéant s’est visiblement sentie comme chez elle à la réunion de l’UNI. A commencer par ce vieux routier de la droite décomplexée, Eric Raoult, responsable de l’UNI Paris I et Paris Assas en 1979. Une sortie habituelle pour le syndicat qui a habitué les observateurs à des sorties plus que tendancieuses. Mais pourquoi Claude Guéant s’est-il permis de tels propos ? Serait-il un «Pierre Laval qui s’ignore ? Ce n’est qu’une hypothèse qui s’étoffe un peu plus à chacune des sorties médiatiques du ministre de l’Intérieur. L’autre (hypothèse) consisterait à dire qu’il se « droitise » par stratégie politique. Le parti majoritaire, Nicolas Sarkozy en tête, le sait bien : Marine le Pen peut faire mal. Crédité de 20% d’intentions de votes dans les sondages, le FN est dans le peloton de tête. Il suffirait d’une surprise comme en 2002 et voilà que le FN serait une nouvelle fois au second tour face au PS de François Hollande.

La théorie d’un « 21 avril à l’envers » n’est pas à exclure, 2002 reste un séisme pour tout le monde. Si les socialistes ont choisi de promouvoir le « vote utile » dans les chaumières, l’UMP a décidé d’aller combattre le problème à la racine : séduire les électeurs du FN. Une mission taillée sur mesure pour Claude Guéant. Napoléon lui même nous a prevenu «Qui sait flatter sait aussi calomnier». Mais à s’approcher du gouffre, on finit par y tomber. Gare au pas de trop.

Jordan Allouche

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Autoproclamé "meilleur d'entre nous". Et si j'étais jaloux de M.Juppé ?

No comments yet.

Leave a Reply