L’émir du Qatar en Tunisie : le mécontentement du peuple

Cheikh Hamad bin-Khalifa al-Thani Cheikh Hamad bin-Khalifa al-Thani

L’émir du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani est venu vendredi dernier en Tunisie pour une visite officielle de deux jours, lui permettant ainsi de célébrer le premier anniversaire de la Révolution et de mettre en place des accords entre les deux pays.

Accueilli par le président de la République Moncef Marzouki, le chef du Gouvernement Hamadi Jebali et le président de l’Assemblée constituante, Mustapha Ben Jaafar, l’émir du Qatar n’a pas manqué d’exprimer dans un communiqué de presse sa fierté de « venir en Tunisie féliciter le peuple du premier anniversaire de sa révolution et échanger les points sur tous les sujets ayant trait aux relations entre l’Etat du Qatar et la République tunisienne« . Pourtant, son arrivée provoque une colère intense chez les Tunisiens, lesquels expriment leur indignation dans les rues. La raison principale est que depuis la fuite de Ben Ali et sa famille, son gendre Sakhr el-Materi s’est réfugié au Qatar en disposant (en toute impunité) d’un droit de séjour malgré un mandat d’arrêt international érigé contre lui. De plus, selon le journal El Arabiya, Sakhr el-Materi aurait transféré ses comptes bancaires au Qatar. Rappelons qu’à l’époque du gouvernement de Ben Ali, il était associé avec la société qatarie Qtel, présente à hauteur de 25% dans le capital de Tunisiana (opérateur en téléphonie mobile).

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Tunis, de la place du Bardo à l’avenue Habib Bourguiba ce samedi, pour clamer leur hostilité envers l’émir. C’est au cri accompagné du mot-phare des révolutions arabes « Dégagez ! » que les Tunisiens ont réclamé le départ au plus vite de Hamad Ben Khalifa al-Thani.

Pour être complet, rappelons que l’émir a néanmoins signé plusieurs accords et mémorandums d’entente au cours d’une cérémonie solennelle organisée au Palais du gouvernement à la Kasbah.  La cérémonie réunissait le chef du gouvernement provisoire Hamadi Jebali et l’émir donc, ce afin d’aider à promouvoir le développement social dans les régions déshéritées.

Voici la liste des documents signés: 

– Procès-verbal des réunions préparatoires de la visite de l’émir en Tunisie,

– Accord d’investissements en bons du Trésor,

– Mémorandum d’entente entre la Banque nationale du Qatar (QNB) et le ministère des Finances concernant une banque tuniso-qatarie,

– Mémorandum d’entente entre le gouvernement tunisien et la société qatarie Diar pour la réalisation du projet d’aménagement de la gare de Sousse,

– Mémorandum d’entente sur le projet de Sebkhat Beni Al Ghayadha à Mahdia entre le gouvernement tunisien et la société qatarie « Diar »,

– Mémorandum d’entente de coopération entre le ministère de l’Investissement et de la Coopération internationale et la fondation Cheikh Thani Bin Abdullah pour les services humanitaires « RAF »,

– Mémorandum d’entente de coopération dans le domaine du raffinage de pétrole et du programme de réseau de gaz naturel des villes tunisiennes entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et Qatar Petroleum International,

– Mémorandum d’entente de coopération entre la STEG et la société qatarie d’électricité et d’eau (QEWC),

– Mémorandum d’entente pour l’exploration des perspectives d’investissement en matière de protection de l’environnement et de lutte contre la pollution entre le gouvernement tunisien et le gouvernement qatari,

– Mémorandum d’entente entre le gouvernement qatari et le gouvernement tunisien en matière de formation professionnelle,

– Accord de coopération entre l’association tunisienne de coopération et de communication sociale et l’association de bienfaisance du Qatar,

– Accord de coopération entre l’association « Tunisie humanitaire » et l’association de bienfaisance du Qatar,

En réponse aux manifestants tunisiens, le chef du Gouvernement Hamadi Jebali a déclaré que « la Tunisie est pays démocratique où sont respectées toutes les opinions« , soulignant que ces positions « cachent parfois des arrières-pensées qui portent atteinte à la Tunisie« .

Lynda el-Awadey

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Autoproclamé "meilleur d'entre nous". Et si j'étais jaloux de M.Juppé ?

Aucun commentaire actuellement

Laisser un commentaire