Sommet d’Istanbul : le régime syrien face aux pressions internationales

Dimanche se tenait le Sommet des « Amis de la Syrie » à Istanbul. 83 pays se sont réunis pour soutenir l’opposition mais quels étaient leurs objectifs véritables ?

Un peu plus d’un mois après la réunion à Tunis, les « Amis de la Syrie » ont décidé d’accroître la pression sur Bachar el-Assad dans le but de lui faire respecter son engagement et de mettre en oeuvre le plan de paix en 6 points de Koffi Annan qui prévoit notamment l’arrêt des violences des deux factions belligérantes sans la supervision de l’ONU. Un plan approuvé officiellement par Bachar el-Assad et auquel la Ligue Arabe a réaffirmé son soutien jeudi dernier à Bagdad.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré que « Presque une semaine s’est écoulée et nous devons conclure que le régime allonge sa longue liste des promesses non tenues » avant d’ajouter que Washington apportera son soutien à l’opposition en fournissant des moyens de communication aux activistes pour les aider à s’organiser et à fuir les attaques du régime tout en restant connecté au monde extérieur.

Les 83 pays refusent d’armer les rebelles malgré la reconnaissance du droit des insurgés à l’auto défense. « Les amis de la Syrie » ont reconnu la légitimité du Conseil National Syrien mais refusent de faire de ce dernier leur unique interlocuteur de par la présence d’un conflit religieux et communautaire trop important en Syrie.

Le Conseil National Syrien a affirmé quant à lui, la prise en charge du paiement des salaires fixes de tous les officiers, soldats et résistants de l’Armée Syrienne Libre grâce aux aides généreuses de l’Arabie saoudite et du Qatar.

Depuis le début du mouvement syrien, Bachar el-Assad a accepté les accords de la Ligue Arabe et autres plans sans jamais les appliquer, profitant du soutien que lui offre quelques grandes puissances : la Russie, la Chine et l’Iran .Un an après le début de la Révolution, on compte près de 10.000 personnes qui ont été tuées par le régime de Bachar el-Assad d’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme.

Lynda

Tags:, , , , , , , , ,

A lire aussi :

Pas de commentaires encore.

Laissez une réponse