Edwy Plenel, l’ami breton des musulmans

 Dans le cadre de la publication de son livre « Pour les musulmans » [1] Edwy Plenel, journaliste et co-fondateur du site Médiapart [2], a donné plusieurs conférences à Paris. Après celle donné à l’Institut du monde arabe le 15 septembre, l’auteur était présent ce jeudi 24 septembre à la librairie L’Atelier [3] afin de présenter cet ouvrage qui prend «  le parti de nos compatriotes d’origine, de culture ou de croyance musulmanes contre ceux qui les érigent en boucs émissaires de nos inquiétudes et de nos incertitudes ». Celui qui met en garde contre la « propagation du préjugé antimusulman sur les ondes de Radio France ou sur les bancs de l’Académie française » [4] a répondu à nos questions.

Politique.com – Vous avez écrit ce livre par solidarité avec les musulmans, quel est votre pronostic sur l’avenir de la communauté musulmane dans les prochaines années en France ? Êtes-vous plutôt optimiste, au-delà de l’impact que pourrait avoir ce livre ? Ou à l’inverse êtes-vous plutôt pessimiste compte tenu de l’évolution de certaines tendances politiques et des résultats de certains partis ?

Edwy Plenel –  Je vais vous dire, j’ai une règle, c’est qu’un journaliste ne doit pas essayer de prédire l’avenir, parce que l’avenir est fait d’évènement,de surprises, parfois heureuses, parfois malheureuses. Regardez l’accélération, durant ces derniers jours, de la crise politique en France, de l’inquiétude internationale autour de ce qui se passe en Irak. Je ne peux pas prédire l’avenir, mais je produis, à travers l’écriture, un acte de conviction. Et ce livre pourrait aussi bien s’intituler « Pour les minorités », ou encore « Pour la France ».

C’est une façon d’essayer de mettre en garde contre ceux qui voudraient ici même nous dresser les uns contre les autres en demandant à nos compatriotes d’origine, de culture ou de croyance musulmane des comptes, comme s’ils étaient comptables des crimes commis par des gens qui se réclament indûment de l’Islam ; et qui en fait se réclament d’une idéologie totalitaire n’ayant rien à voir avec cette religion, d’autant moins que sur place leurs victimes sont d’abord des musulmans.

Politique.com – Face à ce problème de la relation à l’Autre [5], au musulman, pensez-vous qu’une solution européenne, via ses institutions par exemple, pourrait être envisageable ? Ou s’agit-il exclusivement d’un problème « franco-musulman » ?

Edwy Plenel – Bien sûr. L’Europe doit essayer de se tirer vers le haut en luttant contre la xénophobie, le racisme et les discriminations. Ses textes fondamentaux y contribuent sur les questions de liberté et de droit de l’homme. Je pense en revanche qu’il y a un problème spécifique en France que traite mon livre qui est à la fois l’usage sectaire et contraire à ce qu’est vraiment la laïcité à la française contenue initialement dans la loi de 1905.

Cette utilisation d’un laïcisme sectaire qui est à la laïcité ce que l’intégrisme est aux religions, est une pathologie, une distorsion qui créé des dynamiques d’exclusion. Ça c’est un de nos problèmes. Un autre problème, c’est la présence, comme une sorte de fantôme, d’un passé colonial non dénoué, non affronté, qui continue à marquer avec insistance cette façon de discriminer une partie de notre peuple.

Cela vient de notre passé colonial, du lien que nous avons noué avec le monde et qui est aujourd’hui une composante légitime, totale, à égalité, de ce que nous sommes.

Politique.com – Une dernière question, plus esthétique : pourquoi porter la moustache en 2014?

Haha, je ne sais pas, disons que c’est une habitude que j’ai prise très jeune, il y a très longtemps. Je pense, pour tout vous dire, que quand on est adolescent, comme souvent, on essaye de se vieillir, d’avoir l’air moins juvénile, plus mature. J’ai même eu la barbiche à un moment. Et puis, avec le temps, j’ai trouvé que la moustache m’allait bien.

 

Edouard d’Espalungue

 

Notes

[1] « Pour les musulmans », Editions La Découverte, 12 euros.

[2] Mediapart est un journal en ligne indépendant et participatif qui s’est déjà illustré par la révélation de plusieurs scandales politiques en France.

[3] Librairie L’Atelier, 2 bis rue du Jourdain, Paris 20e.

[4] « Pour les musulmans », Chap 2. Editions La Découverte.

[5] Edwy Plenel écrit dans son livre « Pour les musulmans », au début du 2e chapitre : « ‘Il y a un problème de l’islam en France’.. D’avoir, une énième fois, entendu ce refrain qui, sans entrave aucune, met la France en guerre contre une religion, l’acclimatant au préjugé, l’accoutumant à l’indifférence, bref l’habituant au pire, m’a donc décidé à écrire ce livre. »

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Au sujet de Edouard d'Espalungue

Lire tous les articles de Edouard d'Espalungue
Political analyst

4 réponses à “Edwy Plenel, l’ami breton des musulmans” Subscribe

  1. Dan 5 janvier 2015 at 20 h 12 min #

    Merci pour cette interview!

  2. DR IDRISSI MY AHMED 3 juillet 2015 at 2 h 54 min #

    TRES BIEN ET MERCI

  3. Cosmin 2 octobre 2015 at 23 h 30 min #

    Le petit extrait remet les pendules à l’heure : la meilleure propagande c est l’entertainment. Pendant que ça swingue, ça ne pense pas.

Rétroliens

  1. Dette grecque: interview de Zoe Konstantopoulou - 31 mai 2016

    […] Edouard d’Espalungue […]

Laisser un commentaire