Birmanie : Aung San Suu Kyi élue très largement ?

La Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), le parti d’Aung San Suu Kyi, affirme que le prix Nobel de la Paix en 1991 aurait très largement remporté son siège de député de la province rurale de Kawhmu, à deux heures de Rangoun. Alors que les résultats officiels de ces élections partielles ne seront connus que dans une semaine, la LND avance une victoire « à 82% environ » des voix, déclenchant immédiatement des scènes de joie à travers le pays.

La LND convoite 44 des 45 sièges mis en jeu lors de ces élections partielles. Elle prétend l’avoir emporté dans 19 des 45 circonscriptions. La commission électorale n’a pas encore donné de résultats et de chiffres officiels. Visiblement émue, Aung San Suu Kyi a déclaré « être fière d’assister au début d’une nouvelle ère ». Consciente du pas en avant effectué par les militaires réformateurs au pouvoir depuis un an, elle a revendiqué le besoin de participer (et donc de crédibiliser) au scrutin, « pour qu’une fois au Parlement, nous puissions travailler pour une véritable démocratisation ».

Le processus de démocratisation de la Birmanie s’est enclenché il y a environ un an, alors que l’économie birmane souffre de plus en plus des sanctions financières occidentales. Mais peu importe le résultat de ces élections partielles, le Parti de la solidarité et du développement de l’Union (USDP), créé par l’ancienne junte militaire s’est octroyé 80% des sièges parlementaires en 2010. De plus, un quart des parlementaires sont, en vertu de la Constitution, des militaires d’active désignés en marge du processus électoral. Le scrutin revêt donc un aspect symbolique, qui serait renforcé par l’élection d’Aung San Suu Kyi, l’opposante historique à la junte militaire birmane. Mais celle qui est restée en résidence surveillée ou en détention pendant plus de 20 ans ne peut s’empêcher de constater des « irrégularités massives dans ces élections ».

Des irrégularités constatées

Un constat partagé par Nyan Win, porte-parole de la LND : « La principale plainte concerne de la cire sur les bulletins, à côté du nom du candidat de la LND ». Selon Nyan Win, la cire peut être grattée, provoquant l’annulation du vote. L’Union Européenne, par la voix de Malgorzata Wasilewska, responsable invitée à observer le scrutin, a indiqué que les élections partielles ont montré des signes « très encourageants » dans les bureaux qu’elle a pu visiter à Rangoun, même si « ce n’est sûrement pas suffisant pour supposer que c’est significatif de la façon dont les choses se sont passées dans le reste du pays ». Par ailleurs, le député européen Ivo Belet a été chargé de livrer une évautation globale dans la semaine par l’Union Européenne.

Après plus d’un demi-siècle de dictature militaire, la Birmanie semble donc s’ouvrir doucement au reste du monde. L’urgence économique et sociale du pays a forcé la junte à détendre la pression politique exercée sur les opposants au régime. Ces premières élections partielles sont un premier pas encourageant pour la démocratie et pourraient inciter les Occidentaux à diminuer les sanctions financières imposées à la Birmanie.

Florian de Paola

Tags: , , , , , , , , , ,

Un jour pas si éloigné, un professeur d'histoire m'a dit "la politique et l'Histoire, c'est qu'une question de pouvoir, de sexe et d'argent". Arguments convaincants qui m'ont rapidement transmis le virus.

Une réponse à “Birmanie : Aung San Suu Kyi élue très largement ?” Subscribe

  1. Jeremy Hureaux 2 avril 2012 at 15 h 44 min #

    Excellent article, bon résumé de la situation et message d’espoir, ce qui ne gache rien 🙂 Merci Florian !

Laisser un commentaire