La France raciste

EDITO

 

La France raciste ? Comment ne pas le croire ! Que dire au sujet de Claudine Declerck, élue UMP de Combs-la-Ville (Seine-et-Marine) qui a posté sur son profil Facebook une image «Y’a pas bon Taubira» pastichant une publicité Banania ? Que dire encore de l’élue FN Anne-Sophie Leclere, exclue après avoir écrit sur Facebook qu’elle préfère voir Christiane Taubira « dans un arbre après les branches que la voir au gouvernement » ? Ou de l’accueil de la Ministre de la Justice à Angers par des enfants de militants de la «Manif pour tous» aux cris de «la guenon, mange ta banane» ? La liste est encore longue… N’en déplaise à Marine le Pen qui  a affirmé que la France est « le pays le moins raciste au monde », notre pays s’embrase et embrasse dans son sillage les relents d’un passé sombre.

taubira-singe_4523662

Qu’on se le dise : cette myriade de petites actions, déclarations, publications isolées constitue un racisme ordinaire dangereux. Il n’a pas de visage, pas de porte-voix officiel et pourtant… Il est partout. De droite et de gauche, il balaie l’ensemble de la classe politique. Il occupe le terrain médiatique par des minorités cachées derrière la bannière de la contestation « légitime ». Il avance à visage découvert et freine l’évolution de notre société. Cela donne les ghettos de la République, des zones de pauvreté muées en zones de non droit. Cela donne la discrimination à l’embauche et la perte d’énergies nouvelles, celle des jeunes Français des cités issus de l’immigration. Le phénomène est mondial, et se développe dans une Europe les pieds et les mains liée par une conjoncture difficile. Il prend un échos particulier en France, patrie des Droits de l’Homme, elle aussi enlisée dans une crise économique. Et quelle crise!…  Le racisme s’explique d’ailleurs très facilement : il est une réaction face à l’insécurité professionnelle, à la précarité, à la baisse du pouvoir d’achat, à la flexibilité…  bref, à la peur de perdre sa place.

AFFICHE_AUTREVOIX_BAG

Qui peut nous prendre notre place ? Il faut absolument désigner un bouc émissaire. Les Roms, les étrangers, les réfugiés, les jeunes des banlieues ont souvent été une cible privilégiée. Proies faciles, responsables de tous les maux. Dans cette liste non exhaustive, Christiane Taubira a une place de choix. Elle catalyse à elle seule les cris de colère qui se sont mués en appel à la haine. Que dire, d’ailleurs, de la Une de Minute ?

Si l’hebdomadaire voulait choquer, c’est réussi. S’il voulait faire parler de lui, c’est un triomphe ! Le titre de Minute, faut-il le rappeler -« Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane »- nous ramène à cette citation de l’humoriste Pierre Desproges, qui avait  résumé ce que lui inspirait l’hebdomadaire : « Au lieu de vous emmerder à lire tout Sartre, vous achetez un exemplaire de Minute pour moins de dix balles, vous avez à la fois La Nausée et Les Mains sales ».

Nous faisons face, comme à chaque fois, à l’éternel dilemme : en parler ? Mais ce serait faire le jeu de Minute qui cherchait à faire de la pub. Attitude digne des riches heures de la presse du temps de l’occupation. Ne rien dire ? Et ce serait regarder ailleurs en se pinçant le nez. Ce serait faire mine d’ignorer qu’une minorité d’extrémistes est en train de faire pourrir notre beau pays de l’intérieur en occupant le terrain, laissé par un pouvoir livide. Une idée qui nous était insupportable.

C’est pourquoi nous avons choisi comme thème de cette semaine : le Racisme. Vaste programme. Nous vous laissons la possibilité d’ouvrir vos schèmes de perceptions, de réflexions et nous l’espérons… d’actions.

 

Au Programme :

Coin littéraire : « Eloge des frontières » de Régis Debray

Chiffres : quelques vérités sur l’immigration

International : le Racisme envers les Albinos en Tanzanie

Et bien d’autres articles à suivre!

Sortez ouverts,

Jordan Allouche

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Autoproclamé "meilleur d'entre nous". Et si j'étais jaloux de M.Juppé ?

3 réponses à “La France raciste” Subscribe

  1. un râleur 19 mars 2014 at 18 h 04 min #

    Il est facile de critiquer quand on est dans un environnement sécuritaire. Ca me rappel nos politique qui habitent neuilly en expliquant qu’ils comprennent les français. Cette on devient surement raciste a cause de la précarité de l’emploi. Mais il y a un moment ou on le comprend et pour cela il faut le vivre.

  2. Elsa 19 juin 2015 at 17 h 00 min #

    Bonjour,

    Juste pour information, aimez-vous Vincent Delerm?

    Bien à vous,

    Elsa

    • Jordan Allouche 31 mai 2016 at 18 h 51 min #

      J’aime beaucoup Vincent Delerm. Pourquoi cette question Elsa?
      Cordialement

Laisser un commentaire