Mitt Romney, un mormon à la Maison blanche ?

Le candidat aux primaires républicaines espère que le vote dans le New Hampshire de ce mardi lui permettra d’assurer l’investiture de son parti pour la présidentielle de 2012.

Donné gagnant haut la main dans tous les sondages (entre 35 et 41% des intentions de vote, soit 20 points d’avance sur Ron Paul donné second) dans ce petit état de la Nouvelle-Angleterre, le gouverneur du Massachusetts fait l’objet de critiques de plus en plus virulentes de ses rivaux pour l’investiture du parti, et notamment en raison de son passé de financier. Sa société d’investissement Bain Capital aurait été à l’origine d’un certain nombre de licenciements, passif peu attrayant en ces temps de crise avec un chômage américain est plus important que jamais (malgré une légère/ récente amélioration). Ces attaques sont d’autant plus violentes du fait que cette entreprise lui servait d’alibi pour démontrer son savoir-faire en la matière pour mieux dénoncer l’inexpérience de Barack Obama en sa qualité de gestionnaire.

Mitt Romney est donc devenu aux yeux de ses concurrents politiques le candidat de Wall Street, et les accusations de potentielles donations de la part des financiers de la fameuse place boursière américaine à son égard sont de plus en plus fréquentes durant cette campagne. Un certain nombre de spots télévisés financés par les autres candidats déclarés n’hésitent plus à attaquer délibérément ce mormon père de famille : francophile (très mal vu aux Etats-unis depuis le refus de la France de participer à la guerre en Irak) ; spéculateur ; financier …  Les reproches ne manquent pas.

Son passé d’entrepreneur, son bilan de gouverneur, son conservatisme (Mitt Romney a défendu une politique très conservatrice durant la campagne alors que son action en tant que gouverneur fut très libérale telle la légalisation du mariage gay) sont constamment remis en cause par l’opinion publique.

Ce petit état américain issu des treize colonies fera office de test pour Mitt Romney. La sensibilité religieuse du New Hampshire, son attachement à l’ultra libéralisme économique et la stabilité budgétaire sont des thèmes chers à ce candidat mormon, qui fera de cette élection une « prise de température » non négligeable pour la suite de sa campagne. Celui qu’on surnomme à présent « le candidat par défaut » après les abandons et les chutes de popularité successives de ses concurrents aux primaires, doit absolument pour assurer sa victoire, démontrer qu’il reste un homme d’idées crédibles. Mitt Romney est un homme à suivre…

Nathan Cahn

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Etudiant Parisien en droit et en journalisme. Partial mais juste La vingtaine Elève de l'ESJ Paris et de la Sorbonne Paris I (L2 Droit) Armé d'ambitions Aime le Whisky

2 réponses à “Mitt Romney, un mormon à la Maison blanche ?” Subscribe

  1. jean valjean 13 janvier 2012 at 10 h 50 min #

    Question : Mitt Romney n’est décrit que comme francophile que parce qu’il parle français et qu’il a passé plusieurs mois en France comme missionnaire mormon ou pour d’autres raisons ?

    Merci de l’éclairage 🙂

    • Nathan 13 janvier 2012 at 18 h 55 min #

      Il est également francophile parce qu’il s’est inspiré de notre sécurité sociale pour l’a transposer à sa sauce dans son état du Massachusetts quand il était gouverneur.

Laisser un commentaire