Le multiculturalisme : fossoyeur du conservatisme américain ?

A l’heure où l’Amérique nouvelle se rassure quant à l’échec électoral de Mitt Romney, représentant caricatural d’un conservatisme religieux exacerbé, nombreux sont les spécialistes américains à avoir rappelé durant cette campagne le poids du « vote communautaire » dans cette élection. Mais qu’en est-il réellement ?

A la différence de la France où les statistiques ethniques sont illégales (et heureusement !), ces outils d’analyses restent extrêmement utiles dans la compréhension du vote américain dans sa globalité. En effet, les Etats Unis ont toujours été une terre d’immigration et d’asile. Mais depuis quelques années, les vagues migratoires des populations souvent conservatrices du «Vieux continent» ont laissé place à des migrants « plus métissés », dont la ligne politique bouleverse considérablement le statut quo dans le pays.

Tout d’abord la communauté hispanique, qui représente près de 17% de la démographie américaine, ne cesse d’augmenter en raison des vagues migratoires massives en provenance de la frontière mexicaine. Pourtant extrêmement pieuse, cette minorité a su se détacher de son attache au christianisme, afin de défendre ses propres intérêts et en particulier l’immigration. Souvent sans-papier, discriminés ou à la recherche du regroupement familial, les latino-américains sont, par conséquent, attentifs à l’enjeu migratoire sur la campagne électorale. Moins enclins à défendre l’importance de la majorité ethnique des WASP (White Anglo-Saxons Protestants), le parti démocrate a toujours été plus libéral sur cette question, à la différence du rival républicain. Ce qui explique la forte proportion de cette communauté au sein du vote démocrate. Il ont été près de 90% à voter cette année pour le président-sortant.

Immigration certes ancienne, la communauté juive américaine a également son rôle à jouer. De Rahm à Axelrod, nombreux ont été les juifs américains à accorder leur soutien au candidat démocrate. Traditionnellement démocrates (la plupart d’entre-eux sont des citadins des grandes villes intellectuelles du pays et opposés aux discriminations raciales), les récents ressentis de « couacs » de Barack Obama avec l’Etat hébreu n’ont pas influé sur la tendance de ce vote communautaire (plus de 70% d’entre-eux ont voté pour Barack Obama).

Enfin, la minorité noire américaine (14% de la population) a également fortement joué sur le scrutin. La participation active du Parti démocrate, durant les années 60, dans la lutte pour les droits civiques est un facteur conséquent. Sans compter sur la volonté délibérée de Barack Obama de sauver le secteur automobile (ou de nombreux afro-américains sont employés), tout en garantissant une couverture maladie aux plus démunies, ce qui a notamment séduit cette communauté.

L’expansion démographique des latino-américains (en augmentation continue) et la natalité élevée d’une partie de la population noire américaine devraient peut-être permettre, à terme, de faire émerger une masse de votants profondément démocrate, qui empêcherait à jamais, la victoire d’un candidat républicain aux Etats-unis. Affaire à suivre …

Nathan Cahn

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Etudiant Parisien en droit et en journalisme. Partial mais juste La vingtaine Elève de l'ESJ Paris et de la Sorbonne Paris I (L2 Droit) Armé d'ambitions Aime le Whisky

3 réponses à “Le multiculturalisme : fossoyeur du conservatisme américain ?” Subscribe

  1. romain 9 novembre 2012 at 0 h 39 min #

    Nathan Cahn a gardé intact son expertise sur les USA, et ça fait bien plaisir!!

  2. Fischer 9 novembre 2012 at 1 h 56 min #

    Quid des Etats les plus Afros et Latinos qui ont pourtant voté Républicain ?

    -http://www.cnn.com/election/2012/results/main
    -http://2010.census.gov/2010census/popmap/

    A mon avis le multiculturalisme n’est pas le fossoyeur du conservatisme américain.

  3. lecteur 11 novembre 2012 at 19 h 26 min #

    Avant même d’avoir lu le billet, le titre m’a donné une indication quant à son auteur : le terme « fossoyeur » est en effet pour le moins récurrent ;)))

    Merci pour l’article 🙂

Laisser un commentaire