Le Pape démissionne, les politiques réagissent

C’est une page importante du monde religieux qui se tourne. Bientôt la fumée blanche planera au-dessus du Vatican, cœur du catholicisme mondial, et la « papamobile » aura un autre passager à son bord. Il y aura un nouveau pape pour Pâques. Benoît XVI a annoncé lundi sa démission à partir du 28 février en invoquant son âge, dans un discours prononcé en latin lors d’un consistoire au Vatican, a annoncé à l’AFP le porte-parole du Saint-Siège. Une surprise pour certain, un choc pour d’autres. C’est la fin d’un chapitre. Politique.com fait le tour des réactions politiques suite à cette annonce :     

Tout commence ainsi, par cette déclaration surprise : « Le pape a annoncé qu’il renoncera à son ministère à 20H00 (19H00 GMT), le 28 février. Commencera alors la période de « sede vacante » (siège vacant) ». C’est officiel : le pape démissionne de son rôle de Saint père, a précisé le père Federico Lombardi, dans une annonce sans précédent dans l’histoire moderne de l’Eglise catholique.

Fatigué, éreinté, reclus, Benoît XVI ne pouvait plus assurer ses fonctions. « Je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère » de pape et évêque de Rome, a-t-il confié, âgé de 85 ans, dans son annonce en latin traduite ensuite par le Vatican.

Le pape a souligné que « dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire« .

Déjà, dans un livre interview en 2010, le pape avait évoqué la possibilité de sa démission au cas où il ne se serait plus senti en état de continuer. Mais personne n’imaginait l’inimaginable. Car, qu’on se le dise : la démission d’un pape en exercice est un fait très rare. Unique précédent dans l’histoire de l’Eglise, Célestin V avait abdiqué de sa fonction avant d’avoir été sacré, en 1294. Il avait vécu en ermite jusqu’à sa désignation comme pape, et ne se sentait pas prêt à assumer ce rôle dans l’Eglise.

De très nombreuses réactions

Les réactions politiques, tout autour du globe, sont nombreuses et ancrées de respect. A l’image de François Hollande, en déplacement à à Pierrefitte-sur-Seine, en banlieue parisienne, qui a jugé lundi la décision du pape Benoît XVI de démissionner « éminemment respectable« , en marge de l’inauguration d’un nouveau bâtiment des Archives nationales. « Je n’ai pas de commentaire particulier sur cette décision qui est éminemment respectable et qui fera qu’un nouveau pape sera choisi« , a déclaré M. Hollande devant la presse, ajoutant que « la République salue le pape qui prend cette décision« .

De son côté, la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) Christine Boutin a qualifié lundi de « choc immense, inouï » l’annonce par le pape Benoît XVI de sa démission.

François Bayrou, que l’on sait pieux, a salué le « geste très courageux » du pape démissionnaire Benoît XVI, qui « va ouvrir une nouvelle époque de la vie de l’Eglise » avant d’évoquer « un coup tonnerre sur toute la planète« .

Au-delà des frontières, pour exprimer sa surprise, le doyen des cardinaux Mgr Angelo Sodano a parlé de « coup de tonnerre dans un ciel serein« . Le chef du gouvernement italien démissionnaire Mario Monti s’est également dit « très secoué par cette annonce« .

En Allemagne, Berlin a exprimé son « respect » et sa « gratitude » envers le pape d’origine allemande Benoît XVI. « Le gouvernement allemand a le plus grand respect pour le Saint-Père, pour son parcours et pour sa vie consacrée à l’Eglise catholique (…) et il mérite notre gratitude pour avoir mené l’Eglise comme il l’a fait pendant huit ans« , a expliqué le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert lors d’un point presse régulier.

Même chez les Anglais, qu’on sait méfiant à l’égard du Vatican, le respect pour l’Homme est immense. Lepape «manquera comme chef spirituel à des millions de gens« , a réagi le Premier ministre britannique David Cameron.

La liste est encore longue, et ne cessera de s’agrandir encore. Une nouvelle qui fait en tout cas le bonheur des boolmakers, qui parient déjà sur le nom du nouveau pape. Un Africain, un Italien ou peut-être même un Canadien ? Un tête-à-tête confirmé par la liste de noms qui circule : le cardinal nigérian Francis Arinze mène le jeu à 2,90, suivi du Ghanéen Peter Turkson à 3,25 et du Canadien Marc Ouellet (6,00). A vos paris.

Jordan Allouche

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Autoproclamé "meilleur d'entre nous". Et si j'étais jaloux de M.Juppé ?

Une réponse à “Le Pape démissionne, les politiques réagissent” Subscribe

  1. mehdi assem 14 février 2013 at 10 h 28 min #

    Le pape démissionne normal parce que le christianisme et le judaïsme ne sont pas valable la preuve ce verset de coran ALLAH dit (Quiconque recherche en dehors de l’islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l’autre monde, il sera du nombre des réprouvés) 85 sourate Al-Imrane Imrane le père de Marie la mère de Jésus aux chrétiens et juifs de convertir a l’islam pour éviter l’extermination de la terre par ces soldats d’ALLAH les astéroïdes les arabes n’ont pas appliquer le coran parce que le coran est propre donc c’est logique les révoltes et le terrorisme arabe Bachar assed Qaida Aqmi pire que satan leurs fin est arriver convertir a l’islam pour éviter ces criminels a l’enfer

Laisser un commentaire