De la christianophobie à la « nouvelle solution finale » ?

Un article d’Ivan Rioufol, journaliste au Figaro titrait il y a peu  : « Ce qu’endurent les chrétiens dans l’indifférence. » Si le sujet semble aux premiers abords sensible, voire controversé, il est cependant nécessaire d’en parler et de condamner avec véhémence les vagues affolantes de violences anti-chrétiennes récentes. Des agressions sauvages envers cette communauté se font de plus en plus nombreuses dans le monde et concernent surtout de nombreux pays arabo-musulmans, des pays africains mais aussi, plus surprenant, des pays « communistes » ou même bouddhistes.

Le géopoliticien Alexandre Del Valle revient sur la christianophobie mondiale actuelle :

Entretien avec Alexandre del Valle

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique avec 150 millions d’habitants et à majorité musulmane, est enclin à de très fortes violences anti-chrétiennes depuis plusieurs mois, provoquées par la secte islamiste Boko Haram, qui se réclame d’Al Quaïda. Cette dernière est à l’origine d’intimidations au sein de la communauté chrétienne nigérienne, d’attentats sanglants contre des institutions (Eglises, écoles…), et de meurtres brutaux. Elle aurait fait 935 victimes depuis Juillet 2009 selon HRW. Malheureusement, cette « épuration ethnique » n’est pas inhérente au cas nigérien ; la Somalie, prise en otage depuis l’apparition des islamistes shebabs, est également soumise au régime tyrannique de la charia.

Depuis le « printemps arabe », les chrétiens d’Orient et d’Asie sont plus persécutés et chassés que jamais. Au programme en Irak ? des enfants chrétiens crucifiés pour inciter leurs parents à quitter le pays. Au Pakistan ? Meurtre, kidnapping, viol ou prison pour tout ce qui ressemble à un chrétien. En Egypte notamment, la chute de Moubarak aurait poussé à un nationalisme exclusivement arabo-musulman encore plus virulent envers la minorité copte qu’il ne l’était déjà depuis la fin de l’occupation britannique. Le Proche-orient n’est pas épargné. Certains médias et sites internet arabes ainsi que les prêches de certains imams extrémistes alimentent la diabolisation des chrétiens (ennemis car « infidèles » selon la loi coranique) en invitant notamment les citoyens musulmans au meurtre de ces derniers. Les organes de recherche MEMRI TV ou Palestinian Media Watch répertorient toutes ces vidéos.

Le Maghreb est aussi enclin à de fortes violences anti-chrétiennes, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Depuis la révolution et l’accession au pouvoir du parti Ennahda en Tunisie, la communauté chrétienne et en particulier la communauté juive sont victimes d’intimidations permanentes.

Évoquons brièvement le cas de l’Algérie où chaque église détruite est remplacée par une mosquée et où la haine anti-chrétienne s’intensifie un peu plus chaque année. Même au Maroc, pays pourtant réputé tolérant, les chrétiens n’ont jamais pu acquérir la nationalité marocaine, et les chrétiens prosélytes sont chassés ou risquent des peines de prison très lourdes.

Lire : Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd’hui ? d’Alexandre Del Valle & Entre la haine et l’espoir de Jean Robin

Ilana Ferhadian

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Etudiante en journalisme, se spécialisant dans les questions internationales. Intraitable, polémiste quand ça lui prend et d'une subjectivité monstrueuse.

Aucun commentaire actuellement

Laisser un commentaire