Politique culturelle de la gauche, mon amour

(billet d’humeur militant de Mounir Belhidaoui)

Ce billet sera un billet coloré, un peu comme les mots de Rimbaud ou Mallarmé, notre fier pays gaulois n’en supportant plus de ce quinquennat qui a vu le règne de la culture estampillée Johnny Hallyday et Patrick Bruel salir littéralement notre histoire. Salir, oui, salir. Depuis quand le pays de Voltaire, à la si belle langue, celle de Molière, depuis quand exalte-t-elle cet ersatz de culture qui fait de nous, je le crois et je l’écris ! la risée du monde ?

L’humour s’en trouve aussi fortement touché. Laurent Gerra, le fier ami du Président sortant dont on espère toutes et tous l’immédiate sortie, s’est fait le chantre de l’imitation, de la pastiche bien qu’hasardeuse et approximative. Plus de Guy Bedos, humoriste à la langue bien pendue, dénonçant avec subtilité les méandres et les vices du pouvoir giscardien ! C’en est, hélas, fini de tout cela, et il y a un seul candidat qui porte à nouveau l’espoir d’une culture revalorisée à sa juste valeur : celui-là, c’est François Hollande, candidat de la gauche unie, rassemblée, enfin, comme lors de ce doux mois de mai 1981.

L’auteur de ce billet se revendique socialiste, depuis sa prime jeunesse il a arpenté des communes à la recherche de partisans, il a été à Strasbourg rencontrer François Hollande, celui qui a la noble ambition de servir son pays malade. Il compte bien soigner ses maux, c’est le médecin des affaires économiques et sociales, le chirurgien régalien !

Alors la culture, oui, la culture, qu’elle est-elle ? Elle est littéraire, elle promeut de jeunes auteurs, comme Claire Castillon, Cécile Coullon, Myriam Thibault (que je connais et que j’embrasse), Marie Darrieussecq, et même l’énervant Marien Defalvard ! Toute cette génération qui rêve d’écrire sous les sincères cieux de la liberté retrouvée…

Aurélie Filippetti fera une très bonne ministre de la Culture, j’en suis sûr. Elle retravaillera en profondeur les politiques qu’il conviendra de mettre en oeuvre pour accroître le rayonnement intellectuel de notre pays dans le monde. Elle cessera de s’afficher dans les premières à la mode pour enfin décider d’un changement complet de politique en la matière. L’auteur de ce billet la soutient totalement.

L’auteur de ce billet, et il est fier de le dire, votera François Hollande aux deux tours.

Mounir Belhidaoui

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

Passionné de la vie publique et ses méandres, coordinateur du site Politique.com Twitter : @politique
A lire aussi :

Pas de commentaires encore.

Laissez une réponse