Le programme de l’UMP dévoilé par Bruno Le Maire

Il y a des rendez-vous qu’on ne peut pas manquer. Celui d’hier à la brasserie Mollard, à quelques encablures de la gare Saint-Lazare fait partie de ceux-là. Accompagné de Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, Bruno Le Maire est venu présenter le programme de l’UMP pour 2012. Politique.com était sur place.

Ces réunion sont considérées désormais comme une « tradition ». Au moins trois fois par an, sous la houlette de Pierre Lellouche, les adhérents, sympathisants et plus fervents militants de la première circonscription de Paris (qui se compose de quatre départements, le 1er, le 2e, le 8e et le 9e arrondissement de Paris) se réunissent dans un cadre raffiné et élégant : la brasserie Mollard. Le principe est simple : autour d’un repas (comptez 40 euros par assiette) les soutiens UMP viennent discuter, débattre en compagnie de différentes personnalités politiques. La « réunion est très intéressante parce qu’elle réunit toutes les générations » plastronne Grégoire Gauger, délégué jeune de la première circonscription qui ne cache pas son enthousiasme. « La dernière fois c’était Claude Guéant qui est venu nous voir » ajoute-t-il même fièrement. Ce soir, ce sera Bruno Le Maire. Ministre de l’Agriculture, le sémillant quadragénaire est pressenti pour être le porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy. Tout sera officialisé quand ce dernier se déclarera officiellement. En attendant, il est là, au milieu de ses concitoyens, pour présenter en « avant-première » les grands axes du programme de Nicolas Sarkozy en vue de l’élection du mois de mai prochain. Ce sera la préservation des valeurs républicaines, l’Europe, un combat acharné face aux socialistes et… du social. Crise oblige.

« Trois points fondamentaux »

C’est tout d’abord par une critique du candidat socialiste que s’est ouvert l’intervention de Pierre Lellouche. « Il faut dire ce qui est, nous faisons face à un candidat PS vraiment mauvais, même François Lamy ne s’en cache pas » a déclaré l’intéressé qui se vante de la perte de vitesse médiatique du socialiste. « Le Portugal emprunte à 13% si nous faisons rien, c’est la ruine assurée pour notre pays ». Le discours de Bruno Le Maire fut de son côté plus optimiste et axé sur les grandes lignes du projet présidentiel, qu’il a lui même concocté. «La priorité sera de relancer l’emploi, notamment industriel, Pierre Lellouche qui est secrétaire d’Etat en charge du Commerce extérieur peut vous le certifier, la France peut exporter et en tant que ministre des Affaires agricoles je vous certifie que la France reste une grande puissance exportatrice dans ce domaine ». C’est ensuite vers les valeurs républicaines que le ministre s’est attardé : « la France a des valeurs qu’il faut respecter, et ceux qui ne veulent pas les respecter n’ont qu’à partir, on ne peut pas faire des piscines séparées pour les hommes et les femmes, cela n’est pas possible en France ».

Enfin, c’est vers l’Europe que Bruno Le Maire a terminé son intervention : « Lisez le prochain livre de Pierre Lellouche « Mondialisez vous » , la France ne doit pas s’isoler, il faut continuer à progresser dans l’intégration Européenne, la lutte contre la mondialisation est sans aucun sens ». Tout en prenant le soin de tacler au passage son adversaire politique François Hollande qui est celui qui « module » alors que Nicolas Sarkozy est celui qui « décide ».

Un renouveau

L’identité et les valeurs républicaines, qui furent l’étendard de la campagne de Sarkozy en 2007 sont à présent reléguées au second plan et c’est bel et bien l’économie qui reprend le relais, crise oblige. La confiance affichée de ces membres du Gouvernement ne peut que dissimuler un programme solide. Projet présidentiel de l’UMP, à suivre…

Nathan Cahn et Jordan Allouche

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Autoproclamé "meilleur d'entre nous". Et si j'étais jaloux de M.Juppé ?

Aucun commentaire actuellement

Laisser un commentaire