L’étrange histoire de « Monsieur X »

D eux députés israéliens de l’opposition ont interpellé hier soir le ministre de la Justice de leur pays Yaakov Neeman sur le cas d’un ressortissant australien emprisonné sous un faux nom en Israël et soupçonné d’appartenir au Mossad. L’homme se serait mystérieusement suicidé fin 2010 en prison. Selon les médias israéliens, un blackout a été imposé sur cette affaire, qui a été soumise à la règle très stricte de la censure de la presse, règle pourtant rarement utilisée dans l’État hébreux.

En juin 2010, le site d’information israélien Ynet avait indiqué qu’un certain «Monsieur X» était emprisonné dans le plus grand secret dans une aile de la prison d’Ayalon à Ramleh, non loin de Tel Aviv. Le site avait indiqué, à l’époque, que personne n’avait été mis au courant des charges pesant sur le détenu, qui n’avait droit à aucune visite ni contact avec d’autres prisonniers. Cette prison avait été construite à l’époque spécialement pour Yigal Amir, l’assassin du Premier ministre travailliste Yitzhak Rabin en 1995.

Selon la chaîne de télévision australienne ABC, qui a ressorti l’affaire hier soir, «Monsieur X», de son véritable nom Ben Zygier, serait arrivé en Israël sous le nom de Ben Alon. Ben Zygier aurait ensuite vécu une dizaine d’années en Israël avant son arrestation. Marié et père de deux enfants, il avait été recruté comme agent par le Mossad, les services de renseignements israéliens, a précisé ABC.

Nathan Cahn

 

Tags: , , , ,

Etudiant Parisien en droit et en journalisme. Partial mais juste La vingtaine Elève de l'ESJ Paris et de la Sorbonne Paris I (L2 Droit) Armé d'ambitions Aime le Whisky

Aucun commentaire actuellement

Laisser un commentaire