Comment les sectes recrutent sur Facebook…

Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…Comment les sectes recrutent sur Facebook…

Tout a commencé par une feuille blanche et une interrogation simple : quid de celui, qui, perdu à la lisière des courants interpersonnels habituels, découvre Facebook sans véritable cercle d’amis au sens où nous l’entendons ? Appelons-le Monsieur X.

Pour répondre à cette question, en guise de préambule : inscription sur l’outil, simplissime évidemment. Là n’est pas l’important : en revanche, ce qui l’est, c’est l’étape post-inscription : la recherche d’ « amis » et/ ou l’établissement d’un dialogue - logique sur un réseau social et raison d’être de Monsieur X sur Facebook.

Recherche d'amis Facebook
Recherche d’amis Facebook

D’un simple clic (pour qui n’a pas de contacts précis à ajouter) via la fonction « rechercher des amis », notre Monsieur X se voit proposer une foule de profils ouverts à la « Friend Request » (requête d’amis), sélectionnés probablement de manière aléatoire (c’est à espérer) par Facebook à l’aide d’un algorithme de son cru.

Notre Monsieur X fait donc ses requêtes au gré de son humeur. Or, si beaucoup de ces profils « ouverts » le sont sans doute par la non-activation, volontaire ou non, de certains paramètres de confidentialité du compte, d’autres profils eux, sont beaucoup plus malintentionnés. Le fait est que lors du test mené, nombre des profils suggérés par Facebook semblent appartenir à cette dernière catégorie. Rapidement, en cliquant au hasard sur quelques profils présentés comme « ouverts aux demandes d’amis », Monsieur X se retrouve avec pour contacts potentiels des individus dont il ignore tout, et qui de la même manière valident des demandes « d’amitié » provenant de ce Monsieur X dont ils ignoraient jusqu’à l’existence quelques jours avant.

Une journée plus tard, Monsieur X se retrouve ami ou ami d’amis de doux personnages tels que :

Claude Vorilhon alias Raël
Claude Vorilhon alias Raël

- Claude Vorilhon alias Raël, l’ancien journaliste auto désormais gourou des Raëliens,

- ou son âme damnée, Brigitte Boisselier (cette dernière connue pour avoir annoncé la réussite par des « savants raëliens » (sic) du premier clonage humain, ce qui s’est avéré complètement mensonger, mais c’est une autre histoire).

Et alors ?

Et bien s’ensuit à partir de J+2, une succession de demandes de « prise de contact/ amitiés » en provenance « d’amis d’amis » de Monsieur X, invitant :

- soit à rejoindre leurs cercles amicaux :

Demande d'ajout d'ami Facebook
Demande d’ajout d’ami Facebook

- soit encore à commenter et « liker » des liens philosophico-fumeux,

Demande d'ajout d'ami Facebook
Lien mystico-religieux

- soit à participer à des ateliers aux intitulés ésotériques (épargnés ici au lecteur), qu’on imagine sources de rentrées financières ultérieures pour l’organisation concernée.

Monsieur X se retrouve donc activement démarché, toujours par des gens au sourire engageant. Dans le flot des demandes, des profils correspondant théoriquement à ceux de starlettes hollywoodiennes, de celles que Monsieur X peut regarder sur son écran télé. Ces profils sont bien entendu des « fakes/ impersonations » (cad. des faux profils, ici usurpant l’identité d’un tiers).

La superbe blonde de la série Duchmol adressant sa Friend Request à Monsieur X n’est en fait qu’un quinquagénaire bedonnant appartenant à une secte. Mais Monsieur X peut lui s’imaginer autre chose…

Tous ces détails n’auraient pas grand sens s’ils ne révélaient pas, hors l’hypothèse d’un hasard extraordinaire, l’existence d’une stratégie de marketing/ recrutement extrêmement astucieuse de la part de la secte en question, et presque terrifiante à subir pour quiconque « en souffrance émotionnelle » et/ ou sans entourage digne de ce nom. Il me semblait donc utile d’en préciser le mode opératoire.

Recrutement raélien
Recrutement raëlien

Enfin, se pose la question de savoir, aussi, quel pourrait être le degré de responsabilité, volontaire ou non, de la société Facebook de laisser apparaître ainsi une grande proportion de contacts potentiels aux intentions « douteuses » à qui chercherait à établir des contacts avec l’Autre. Facebook est une société commerciale, et à ce titre toute démarche sur ce plan impliquerait des coûts et un filtrage compliqué à mettre en oeuvre, tant sur le plan conceptuel (« censure ») que technique. Mais lorsqu’on revendique plus de 800 millions de membres et un rôle aussi central dans la vie quotidienne, n’est-il pas des obligations dont on ne peut se passer ? Et quelle action possible pour les pouvoirs publics dont le rôle est de protéger les administrés, y compris les plus fragiles ?

Jeremy Hureaux

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Passionné de la vie publique et ses méandres, coordinateur du site Politique.com Twitter : @politique
A lire aussi :

Une réponse à “Comment les sectes recrutent sur Facebook…” Subscribe

  1. Infosect 15 février 2012 à 11 h 49 min #

    Nous dénonçons depuis 3 ans les immixions sectaires par l’entremise de Fb, il suffirait de lire la bio de Mark son fondateur pour comprendre et il suffit de savoir que nombre d’organisations sectaires internationales nées aux USA sont téléguidées par la NSA pour en avoir le coeur net !

Laissez une réponse