Surveillance : Mode d’emploi

Nos moindres faits et gestes sont épiés. Les dernières révélations de Snowden publiées dans les grands journaux du monde ont soulevé une vague de questionnements et de craintes et ont fait naitre un esprit de paranoïa qui n’a pas tardé à se répandre sur les cinq continents comme une trainée de poudre. « Et si mes conversations à moi aussi étaient écoutées ? » On ne sait jamais…

Les Américains ont une fois de plus prouvé leur suprématie mondiale et ils ne sont pas prêts à se limiter à des enregistrements téléphoniques. Les échos mettent en avant l’indignation des ministres français qui se sont empressés de demander des explications « claires et dans les plus brefs délais » à ceux qui ne sont les alliés de personne. Pourtant, malgré la colère de Paris, la France est un des pays les moins touchés par la surveillance américaine. En effet, sur 35 pays visés par la NSA, ceux en zone de guerre sont les principales cibles. Viennent ensuite les pays avec lesquels les Etats-Unis entretiennent le plus de liens économiques et politiques. C’est le cas du Mexique et du Brésil qui n’hésitent pas à revoir certains grands contrats avec l’Oncle Sam. La Russie et la Chine ne sont pas laissées pour compte et la France, quant à elle, reste largement moins touchée que ses voisins anglais et allemands.

Ces Etats-Unis, faisant de la sécurité leur obsession numéro une, ont mis à profit tous les moyens de communication afin de mettre la main sur la société dans son ensemble. Et la toile leur offre plus de matière qu’on pourrait le penser. Cette traque incessante de terroristes, de politiques et de grands chefs d’entreprises finit par conduire les agences de sécurité dans la plus grande intimité du citoyen lambda. Le magazine allemand T3n dresse un panorama des plus grandes applications qui, au moyen de supports tels que les réseaux sociaux, donnent accès aux plus négligeables données de notre vie privée. Nous ne connaissons pas forcement Wolfram Alpha, Friendwheel, Immersion, Foursquare, Timemachine, Tweeted Trips mais ce sont des applications comme celles-ci qui s’occupent de dévoiler notre vie privée au grand jour, en faisant parfois des analyses étonnantes. Nos « likes », nos commentaires, nos affinités avec tel ou tel ami, nos déplacements, nos tweets, le contenu de nos mails et tutti quanti. Tout est inspecté à la loupe, rien ne semble passer entre les mailles du filet… Parfois au grand bonheur de certains écrivains qui n’hésitent pas à reprendre un style orwellien pour inventer de nouvelles fictions pas tout à fait imaginaires. Le New York Time Magazine consacre ainsi en septembre une de ses Unes à la promotion du nouveau roman de Dave Eiggers : « The Circle » qui n’hésite pas à faire la critique des grandes puissances du numérique.

La surveillance atteint des niveaux de technologie et de précision à faire froid dans le dos. C’est au grand étonnement de ses lecteurs que France24.com nous annonce que la surveillance américaine n’a pas encore dit son dernier mot ! Les United State Armed Forces sont en train de mettre en place le Self Powered Ad-Hoc Network (SPAN), un dispositif à la fois bon marché et d’une discrétion imparable qui permettrait à la Défense américaine de quadriller des régions entières en n’utilisant que des capteurs tellement petits qu’ils se dissimuleraient dans… des cailloux. Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

Il existe néanmoins certains « tips » adoptés par les grands dirigeants afin de déjouer les ruses de la NSA. Hollande, Sarkozy et certains de leurs ministres disposent de téléphones cryptés qui assurent la confidentialité de leurs conversations comme le fameux Teorem. Mais pourquoi ne les utilisent-ils pas, et finissent-ils par en vouloir à leurs ‘alliés’ d’écouter ce qu’ils disent au téléphone ? La réponse se trouve du côté de la praticité de ces appareils à la fois plus encombrants, plus lents à l’activation et certainement beaucoup moins esthétiques que les Smartphones. Il serait quand même grand temps de sortir « les Teorem des placards » comme l’a vivement recommandé Le Canard Enchainé quitte à avoir l’impression d’avoir le téléphone de sa grand-mère, sans flash info, ni Candy Crush …

Sofia Bensmail

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Au sujet de La rédaction de Politique.com

Lire tous les articles de La rédaction de Politique.com

Aucun commentaire actuellement

Laisser un commentaire